UNE HISTOIRE DECOIFFANTE ou les coiffures mystérieuses

Christophe Pavia est un artiste passionné de coiffures. Il est « dompteur de cheveux » ou « dresseur de cheveux ». C’est ainsi qu’il se présente. Il précise : «je ne suis pas un coiffeur. Je ne coiffe pas mais je décoiffe ».

Dans une petite cage ouverte et remplie d’accessoires, telle un petit théâtre, il crée d’extraordinaires coiffures. Il fait de vous une marquise ou une comtesse d’un jour, d’une nuit.

Christophe Pavia en train de créer ses coiffures

Christophe Pavia en train de créer une coiffure avec la chevelure d’une petite fille au festival Rio Loco de Toulouse. Crédit photographique : © 2012 Véronique Samson.

.

En sept minutes, il vous transforme non pas avec une perruque ou un chapeau mais en utilisant des végétaux, des fruits, de la cannelle, du citron, des papillons et des oiseaux…Tout un monde poétique, coloré, fleuri et éphémère joue avec votre chevelure. Ses créations sont toutes différentes. Il s’inspire des vêtements que vous portez et de votre univers. Blonds, châtains, noirs, crépus, frisés ou raides comme des baguettes, le « dresseur de cheveux » prouve son talent et réalise une œuvre originale.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, cette transformation de l‘image de soi peut déranger : porter cette création attire les regards des badauds et des photographes. Or, nous ne sommes plus habitués à cela dans la monotone culture de l’uniformité et de la standardisation.

Mais c’est bien là que réside le paradoxe car nombreuses sont celles qui rêvent d’être admirées, d’être la star d’un jour mais ne supportent pas le regard des autres. A l’heure actuelle où les hommes ont bien souvent un regard vague et un téléphone portable visé à l’oreille, ou bien encore un regard un peu trop posé sur le buste, ou carrément scotché au sol, qu’il serait agréable d’entendre la gente masculine déclarer : « t’a de beaux cheveux, tu sais » !

Alors mes dames, soyez de mèche avec ce créateur et allez rencontrer ce « dompteur de cheveux » pour découvrir ses mystérieuses coiffures. Son petit théâtre ambulant se trouvera prochainement à St Helen (fin juin), ou à Carraix au festival des Vieilles Charrues (mi-juillet), à Aurillac au festival des Arts de la Rue (mi-août), ou bien encore si vous êtes à l’étranger, en Belgique, aux Pays Bas et en Allemagne.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s