Archives de Tag: capitale nature

RÊVE OU REALITE

Imaginons un instant que les Champs Elysées deviennent un espace végétal non pas pour deux jours mais pour toujours !

Nous pourrions à nouveau écouter les oiseaux chanter au lieu de subir le vrombissement et la pollution des voitures. Les abeilles butineraient les fleurs de lavande, le colza etc.  Les feux de circulation devenus inutiles, auraient disparu. Les amoureux pourraient s’enlacer entre les plants de tabac et les bambous. Les enfants courraient entre la vigne et les cyprès. Les vieux assis entre deux hêtres pourpres, diraient : tu te rappelles jadis quand il y avait encore des voitures sur les Champs, c’est tout de même mieux maintenant…

A quelques rues de là, la Tour Eiffel du haut de ses 317  mètres nous interpèle : née en 1889 je suis encore là ! Et comment va la biodiversité en 2010 ? est-ce que toutes les espèces sont encore là ? Imaginons nous donc en 2050, les Champs sont verts et nous nous remémorons les difficultés, les réticences, les critiques faites au Maire de Paris pour avoir imposé ce projet !

les flâneurs du dimanche visitent les Champs Elysées transformés en espace végétal

Les flâneurs du dimanche visitent les Champs Elysées transformés en espace végétal et découvrent des arbres et des plantes venues de toute la France. Les jeunes agriculteurs répondent à toutes les questions des curieux même à une heure tardive – Crédit photographique : © Véronique Samson

DE LA VERDURE EPHEMERE AUX CHAMPS

Préparatifs pendant la nuit du samedi au dimanche et ballet de manitous

Venus de toutes les régions de France, environ 600 jeunes agriculteurs sont arrivés à Paris en après midi pour une opération de séduction sur les Champs Elysées. Le but de l’opération est de planter cette avenue avec des arbres, du maïs, de colza, de blé tendre… Pour Franck Seguinier, agriculteur en cours d’installation dans le Morvan, il s’agit aussi « d’expliquer au public l’itinéraire cultural des diverses plantations et notamment les céréales« . Pour Eric Joanon, agriculteur et éleveur de charolais en Saône et Loire, cette opération vise également à « mobiliser les jeunes agriculteurs pour une plus grande solidarité« . Il s’agit aussi de « changer l’opinion du public qui considère trop souvent l’agriculteur comme le pollueur de la planète » et de « regagner leur estime« . Les plants qui verdissent les Champs ce week-end ont poussé autour de Paris mais aussi en province. Avec le transport des 986 palettes, il faudra néanmoins calculer le bilan carbone.

Champs Elysees, Capitale nature, biodiversite, agriculteur, eleveur, maïs, bléSecteur 1 : les jeunes agriculteurs bénévoles ainsi que le personnel embauché pour cette opération mettent en place les cultures qui couvrent les Champs Elysées soit 3 hectares. L’opération dure toute la nuit. A 8h l’avenue deviendra bien la plus belle avenue du monde – crédit photographique : © Véronique Samson