Archives de Tag: dieu

RASSEMBLEMENT SOUS LE SIGNE DE L’UNITE

Ce midi, on pouvait voir sur la place du Capitole de Toulouse des banderoles appelant à l’unité.

Rassemblement des confessions differentes

Citoyens, élus, édiles, juifs, musulmans et chrétiens ont partagé ensemble une minute de silence sur la place du Capitole. Crédit photographique : © 2012 Véronique Samson

.

Une marche silencieuse est organisée par le CRIF dimanche 25 mars 2012 allant de Jolimont à l’école Ozar Hatorah. Il a été demandé à ce qu’aucune banderole ne soit déployée à cette occasion.

Un seul mot d’ordre du CRIF :

« Pour la défense des valeurs républicaines, 

tous unis contre le terrorisme, la haine et l’extrémisme ! »

Publicités

TOUCHE PAS A DIEU…TABERNACLE ! ou un pique-nique toulousain mouvementé

Aujourd’hui, dernière représentation de la pièce GOLGOTA PICNIC de Rodrigo Garcia au Théâtre Garonne de Toulouse et sous la protection de la police. Mais ils n’étaient pas nombreux les catholiques de France Jeunesse Civitas qui avaient organisé cette manifestation criant au blasphème.

Golgota Picnic protegee par la police

Brandissant des pancartes « Non au blasphème », « Attaquer la religion c’est de la discrimination », « Discrimination catholique ras le bol ! »,  les manifestants ont chanté des chants religieux et ont crié des slogans sans agressivité. Crédit photographique : © 2011 – Véronique Samson.

.

Les catholiques manifestent devant le Theatre Garonne

Face aux banderoles des manifestants, il n’y avait que quelques curieux aux balcons et la police devant les barrières de protection. La représentation de Golgota Picnic a commencé à l’heure. Crédit photographique : © 2011 – Véronique Samson.

.

Les catholiques manifestent devant le Theatre Garonne

A genou sur le parking bitumé, les manifestants ont prié et ont brandi chapelets et cierges – Crédit photographique : © 2011 – Véronique Samson.

.

Mais finalement que reprochent-ils à cette pièce ? Inadmissible, impudique, non, il n’est pas possible de montrer un pianiste nu dans cette pièce, déclare un des manifestants, qui n’a pas vu la pièce mais qui aurait regardé des extraits sur internet. Par ailleurs, ils disent qu’il est impossible de montrer une telle pièce alors que d’un autre côté on condamne la pédophilie. Mais où est le rapport ?

Par ailleurs, que veulent ces manifestants lorsqu’ils scandent « Catholiques debout, la France est à nous » ? Nous sommes ici bien loin du débat sur la création artistique et ce que l’on considère comme étant de l’art…