Archives de Tag: tribunal

FIN DU PROCES AZF

Après ces quatre mois d’audience, la Cour d’Appel de Toulouse referme ses portes.

Dans son réquisitoire, le Parquet représenté par Pierre Bernard et Lionel Chassin, a demandé une amende de 225 000 euros à l’encontre Grande Paroisse et 15 000 euros à l’encontre de l’ex PDG de l’usine AZF, Serge Biechlin, ainsi qu’une peine d’emprisonnement de 18 mois avec sursis.

Si pour un groupe industriel comme Total 225 000 euros ne représentent pas grand chose, cette amende correspond au maximum prévu par la loi. Cette somme équivaut à cinq fois l’amende prévue à l’encontre d’une personne physique.

fin du proces AZF

La salle Mermoz transformée en salle d’audience pour  la Cour d’Appel de Toulouse dans le procès AZF ferme ses portes aujourd’hui. Plus de 500 personnes ont assisté chaque jour aux audiences. Crédit photographique : © 2012 Véronique Samson.

.

La dernière audience a lieu vendredi 16 mars 2012. Il appartient maintenant au juge Bernard Brunet, assisté de trois autres juges, de rendre son arrêt. Ce sera le 24 septembre 2012 à 14h.

TEMOIGNAGE lors du procès AZF

« La différence entre le procès en appel et celui de première instance est infime », nous dit Lucien Gérard. « On a toujours resservi les mêmes arguments, ressortis les mêmes expertises. On a contredit les mêmes choses, celles-là mêmes qui avaient été contredites en première instance.»

Lucien Gerard a fait appel dans le proces AZF

Lucien Gérard, victime de la catastrophe industrielle AZF, a suivi toutes les audiences depuis le procès en première instance. Il a fait appel et a déposé aujourd’hui son dossier de réclamations . Crédit photographique : © 2012 Véronique Samson.

.

Effectivement, la bataille des experts judiciaires et des « experts Total » a été rude tout au long de ce procès. Les avocats de la défense et de la partie civile ont souvent reproché l’incompétence des uns, les intérêts déguisés des autres.

M. Gérard évoque la seule information vraiment « nouvelle » qui arrive juste avant la clôture de ce procès en appel, c’est la piste des cartouches de nitrocellulose, ravivée par un article du Figaro à propos de l’explosion de l’entreprise Saica Pack (Toulouse) et qui arrive à point pour la défense.

« Ils (les prévenus) ont faits des carottages autour du cratère. S’il y avait eu de la nitrocellulose, ils ne se seraient pas gênés pour le montrer au tribunal. Ils essaient de mettre cette nouvelle piste sur le tapis mais elle n’a aucune valeur. Elle arrive juste à la fin du procès« .

dossier Grande Paroisse

Lucien Gérard souffre depuis la catastrophe et estime que sa santé s’est aggravée depuis. Il a reçu des indemnisations mais demande aujourd’hui une expertise afin de prendre en compte l’aggravation de son état. Son dossier qu’il souhaite traiter à l’amiable viendra grossir l’épais dossier « Grande Paroisse ». Crédit photographique : © 2012 Véronique Samson.