Archives mensuelles : juin 2010

237 jours

Des odeurs alléchantes de poulet, d’oignons, des crépitements de feu, une musique malienne et des discussions en bambara et en soninké…On se croirait presque au pays. Mais les voitures qui circulent à un mètre des tentes des Sans Papiers nous ramènent au piquet de grève de la Porte des Lilas (19e arrondissement de Paris), sur le chantier du tramway.

Piquet de grève à la Porte des Lilas

Aujourd’hui, c’est le 237e jour de grève. Ibrahim cuisine pour l’équipe qui assure la permanence du piquet de grève, pendant que d’autres grévistes récoltent de l’argent auprès des passants, s’améliorent en français ou discutent avec les invités  – crédit photographique : © Véronique Samson

Ils font grève depuis le 12 octobre 2009 et attendent leur régularisation. L’attente est longue, les grévistes sont fatigués mais grâce au soutien de la population, ils ne se découragent pas.

Publicités

A LA BASTILLE

Le calme est revenu après l’évacuation musclée des Sans Papiers sur le parvis de l’Opéra Bastille la semaine dernière. Mais les grévistes n’ont pas abandonné le site. Ils sont revenus avec banderoles et slogans et campent jour et nuit en contrebas des marches de l’Opéra.

rassemblement des Sans Papiers sur les parvis de l'Opéra Bastille

Gréviste Sans Papiers devant les marches de l’Opéra Bastille. Les CRS gardent l’entrée depuis que les forces de l’ordre ont évacué le site la semaine dernière. Il y a eu 43 arrestations – crédit photographique :  © Véronique Samson

Les travailleurs sont décidés d’aller jusqu’au bout. « Nous ne sommes pas des criminels » confie Gandega. « C’est dur. Avec l’orage de ce matin, tout est trempé, il n’y a pas de lieu pour s’abriter. Mais nous ne devons pas nous décourager. Cela ne sert à rien. Il faut continuer pour défendre nos droits et obtenir la régularisation de nos papiers ».

lien avec le reportage de Ana Dumitrescu sur l’évacuation