Archives de Tag: musique

Gwenn ha Du et costumes bretons

Malgré une météorologie estivale très timide, les fêtes bretonnes commencent à animer et à réveiller les rues au son des bombardes et des binious.

Fest-noz dans les rues de Pontivy

Porté par deux garçons, le Gwenn ha Du  fait le tour de Pontivy sous les applaudissements du public. Crédit photographique : © 2013 Véronique Samson

.

Parés de magnifiques costumes brodés, danseuses et danseurs virevoltent sur le pavé. A Pontivy, le Kerlenn Pondi fête pendant deux jours son 60e anniversaire avec différents groupes venus de Mûr de Bretagne, de Rostronen et de Melrand.

Les enfants font aussi partie des bagads et participent aux chants bretons, du tout petit au plus grand. Les pieds rythment la musique, les corps se déhanchent, diffusant ainsi auprès du public l’envie de danser.

Au hasard d’une rue, vous pouvez rencontrer des sonneurs en train de répéter un morceau, des danseuses qui mettent en place leur costume, ajustent un tablier, fixent une coiffe…le tout dans une atmosphère très conviviale.

Pour tous les participants, la diffusion de cette culture bretonne est un travail quotidien ou une occupation de chaque jour. Il ne s’agit pas uniquement de défiler les fins de semaine mais de se préparer tout au long de l’année.

La culture bretonne fait bien partie de la vie quotidienne et n’est pas un folklore arboré de temps en temps les jours d’été. C’est un patrimoine partagé. Il veut être diffusé pour le plus grand nombre dans une ambiance festive.

Calendrier des prochains rendez-vous festifs :

Les fêtes de Cornouaille auront lieu à Quimper du 23 au 28 juillet 2013 et le festival Interceltique de Lorient se tiendra du 2 au 11 août 2013.

Et pour en savoir plus :

Cornouaille

Festival Interceltique de Lorient

LE FADO QUI REND LOCO !

Telle une sirène, Mariza, a envoûté un public, venu très nombreux entendre sa magnifique voix.

Mariza auf festival Rio Loco

Mariza, la Diva du fado sur la scène du festival Rio Loco, consacré aux pays lusophones. Crédit photographique :  © 2012 Véronique Samson.

.

Elle a interprété des chansons aux accents variés, issus de ses racines mozambicaines et portugaises. La superbe blonde platine mêle et tisse le fado traditionnel aux accents jazzy et rajoute un zeste de blues.

Douce et fulgurante à la fois, la Diva du fado, a une présence extraordinaire. Elle occupe, avec ses musiciens, tout l’espace mais elle sait aussi descendre de la scène pour saluer et chanter devant ses fans. Espiègle, enfantine, simple et sophistiquée, elle aurait rendu Ulysse complètement « loco* » !

Mariza sur la scene du festival Rio Loco

La superbe Mariza à la voix enchanteresse. Crédit photographique © 2012 Véronique Samson.

.

* loco = fou en espagnol

LE FESTIVAL RIO LOCO 2013

Au festival de musique Rio Loco, les enfants sont les rois et les reines. Ils peuvent jouer dans des œuvres éphémères, telles des coques de bateau en bois disposés sur la vaste Prairie des Filtres en bordure de Garonne et emprunter tout plein de « festijeux ». Ils peuvent aussi regarder des spectacles circassiens ou se reposer dans l’herbe. Ils étaient nombreux cette année à accompagner leurs parents, à moins que ce ne soit les parents qui aient décidé d’accompagner leurs enfants…

Quoi de plus naturel d’annoncer la prochaine thématique de Rio Loco 2013 par une petite ambassadrice ! Roxanne est une petite fille de 10 ans, née dans une famille guadeloupéenne et rencontrée par hasard par Hervé Bordier le dernier jour du festival. « J’ai repéré cette petite fille, car avec sa coiffure elle ressemble étonnamment à l’affiche du festival« .

Roxane ambasadrice du Rio Loco 2013

Sur scène, Roxanne, la petite ambassadrice du Rio Loco 2013 annonce avec Hervé Bordier, directeur du festival, la programmation du prochain festival. Crédit photographique : © 2012 Véronique Samson.

.

Coiffée de papillons, de fleurs et de fruits, une création du « dresseur de cheveux » Christophe Pavia, elle a entonné une chanson des iles pour annoncer le prochain Rio Loco qui sera consacré aux Ils des Caraïbes.

Le festival aura lieu du 12 au 16 juin 2013. Nous voyagerons donc de Cuba à Trinidad en passant par la Guadeloupe. Nous voyagerons également dans une étonnante diversité de langues, une manière aussi d’établir des ponts entre les cultures grâce à la musique.

LENINE et CONJUNTO ANGOLA 70

Après Madredeus et le brillant hommage consacré à Cesaria Evora, décédée en décembre 2011, voici le groupe Conjunto Angola 70 avec un mélange de guitares électriques et d’instruments traditionnels. Des accents afro-rock et de rumba flottaient sur les berges de la Garonne. Un groupe à suivre absolument !

le groupe Conjunto Angola 70

Dans un autre style, Lenine, chanteur compositeur brésilien, lauréat de plusieurs prix, a subjugué une foule assez jeune. Il a su dégager tant une atmosphère électro-rock qu’une douceur envahissante.

Lenine en concert

Le chanteur Lenine sur la scène du Pont Neuf du festival Rio Loco à Toulouse . Crédit photographique : © 2012 Véronique Samson.

.

Lenin en concert au festival Rio Loco

Lenine à la guitare. Crédit photographique : © 2012 Véronique Samson.

.

voir le programme du festival Rio Loco

MADREDEUS au festival Rio Loco-Lusofonia

Grâce au film « Lisbon stories » tourné en 1994 par Wim Wenders, le groupe de musique portugais Madredeus est arrivé très rapidement sur le devant de la scène. Il est devenu la référence dans le domaine du fado. Wim Wenders filme les répétitions du groupe et Ainda devient la bande originale du film.

Mais en 2007, la chanteuse Teresa Salgueiro quitte le groupe ainsi que deux musiciens. Il ne reste plus que le guitariste et membre fondateur, Pedro Ayres Magalhaes.

Depuis, le groupe s’est reformé et c’est maintenant avec la chanteuse Beatriz Nunes que Madredeus sillionne l’Europe. C’est une très belle voix mais qui n’a rien à voir avec celle de l’ancienne chanteuse du groupe. « Petit à petit le groupe prend ses marques et s’améliore » nous dit le directeur du groupe.

Actuellement, le nouveau groupe Madredeus chante devant un public toulousain pour le festival Rio Loco – Lusofonia. Il a été bien accueilli.

Madredeus

Le groupe Madredeus dans sa nouvelle formation compte cinq musiciens et une chanteuse. Crédit photographique : © 2012 Véronique Samson.

.

Madredeus reprend le même répertoire mais avec des arrangements différents.  Il sera en concert en Belgique en décembre et peut-être à Paris.

Baatriz Nunes

La chanteuse Beatriz Nunes sur la scène du Pont Neuf au festival Rico Loco – Lusofonia. Crédit photographique : © 2012 Véronique Samson.

STAFF BENDA BILILI ou les endiablés

Le groupe congolais Staff Benda Bilili avec ses musiciens endiablés, s’est produit devant un public toulousain très nombreux. Quelle ambiance ! Musiciens et spectateurs se déhanchaient, se trémoussaient selon les possibilités de mouvement de chacun. Mais quelle énergie et quelle contagion ! Ils ont su séduire avec leur musique très colorée et leur large sourire. Bravo les Benda Bilili !

Staff Benda Bilili au Rio Loco - Véronique Samson

Le groupe Staff Benda Bilili sur la scène du Festival Rio Loco à Toulouse. Crédit photographique : © Véronique Samson

RIO LOCO ou cinq jours de régal

La 17e édition du festival Rio Loco ouvre ses portes officiellement aujourd’hui.

les comédiens Spont aNez

En avant première du festival de musique Rio Loco, les clowns comédiens, Les Spon t Anez, ont animé hier soir la Prairie des Filtres de Toulouse en jouant avec les enfants. Ces clowns font partie de l’association L’hôpital  Sourire et travaillent avec les équipes soignantes des hôpitaux. Crédit photographique : © Véronique Samson

Cette année, la programmation reformulée, est africaine, américaine du Nord et du Sud. Elle est aussi un peu mexicaine, mais aussi cubaine, angolaise…Riche en couleurs, en tonalité, en rythme, ce festival offre un superbe palmarès.

Ne manquez surtout pas vendredi 17 juin,  « Staff Benda Bilili » avec ses musiciens paraplégiques de la République du Congo. Devenus mondialement connus grâce au film Benda Bilili présenté l’année dernière au Festival de Cannes, ce groupe est passé de la rue à la scène pour notre plus grand plaisir. Le même jour,  le troubadour du rail, qui est passé de la gare à la scène, Gianmaria Testa, sera aussi là pour nous enchanter.

Dommage qu’il n’y ait que deux femmes dans ce programme musical : Lila Downs, la Diva Mexicaine et Nathalie Natiembé de la Réunion. La parité femme-homme est encore égale à elle-même et donc typiquement française. Il serait temps que cela change un peu, ne trouvez vous pas ?