Archives de Tag: mohamed merah

NETTOYAGE AU 17, RUE DU SERGENT VIGNE

L’heure du nettoyage est arrivée et les opérations ont commencé au 17, Rue du Sergent Vigné. Les habitants ont réintégré leur logement, du moins ceux qui sont habitables.

nettoyage du 17, rue Sergent Vigne apres l'assaut du RAID

Après l’assaut du RAID, le bâtiment dont la façade est criblée d’impact de balles doit être inspecté en vue de réparations.  A gauche, l’appartement qu’occupait Mohamed Merah, a été clos à l’aide de plaques de contreplaqué. Crédit photographique : © 2012 Véronique Samson.

.

Une équipe d’ERDF a rétabli le gaz et l’électricité. L’eau coule à nouveau mais les dégâts matériels sont importants autour de l’appartement occupé par Mohamed Merah. Une entreprise en bâtiment est à pied d’œuvre pour faire dans un premier temps l’état des lieux, puis dans un second temps nettoyer et enfin remplacer les vitrages cassés.

facade de l'appartement occupe par Mohamed Merah

Vue sur la loggia d’où a sauté Mohamed Merah pour fuir. Les vitres jonchent le sol, les voitures stationnées devant le bâtiment sont endommagées. Crédit photographique : © 2012 Véronique Samson.

.

Le périmètre de sécurité qui se limitait avant hier à l’ilot, a été restreint à l’entrée du bâtiment. A l’intérieur de l’appartement de Mohamed Merah, la police scientifique a fait les prélèvements qui seront nécessaires pour les investigations à venir.

Si les habitants peuvent désormais réintégrer leur appartement, une question se pose pour certains : sera-t-il possible de continuer à vivre dans cet environnement ? Certains ont déjà déclaré vouloir déménager, trop choqués pour rester. D’autres ont peur et se font accompagner pour aller très tôt au travail.

Mohamed Merah était normal déclare un voisin, « il vidait ses poubelles là où je vide mes poubelles, il faisait ses commissions là où je fais mes commissions. Tout le monde le connaissait ». Mais que veut dire connaître ? Cela semble signifier : se voir et reconnaître un visage. Car « personne ne parle à son voisin » dans cet immeuble, nous dit ce même voisin. « Personne ne se connait, c’est la société française. On est sur internet et connecté à la planète entière mais on ne parle pas à ses voisins« .

Impact de balle sur voiture

Les impact de balles ne sont pas que sur la façade. Les toitures des voitures stationnées devant l’appartement de Mohamed Merah et les pare-brises sont endommagés. Crédit photographique : © 2012 Véronique Samson.

.

Quelles seront les conséquences de ce drame sur les relations entre les voisins ? Driss habite avec sa femme et ses enfants dans le bâtiment voisin, il nous dit « avoir peur que chacun devienne méfiant et se retranche chez soi« .  Il rajoute : « avec cette affaire je crains que les musulmans soient à nouveau stigmatisés« . Non, il faut bien-sûr refuser tout amalgame et toute récupération politique.  Certains partis lancés dans la campagne présidentielle n’ont qu’à bien se tenir !

Dans le quartier, si la tension est retombée et si les rues sont redevenues plus calmes, néanmoins la présence des médias postés dans la rue, toutes caméras braquées devant l’entrée de l’appartement de Mohamed Merah, énerve les résidents. « Je n’ai qu’une envie c’est que tout le monde parte, que les caméras partent. Qu’on nous laisse un petit peu. C’est dur et c’est long » déclare un voisin exaspéré, qui après un bref échange de courtoisie, a tenté de me vendre une vidéo qu’il aurait faite depuis sa salle de bain…

RASSEMBLEMENT SOUS LE SIGNE DE L’UNITE

Ce midi, on pouvait voir sur la place du Capitole de Toulouse des banderoles appelant à l’unité.

Rassemblement des confessions differentes

Citoyens, élus, édiles, juifs, musulmans et chrétiens ont partagé ensemble une minute de silence sur la place du Capitole. Crédit photographique : © 2012 Véronique Samson

.

Une marche silencieuse est organisée par le CRIF dimanche 25 mars 2012 allant de Jolimont à l’école Ozar Hatorah. Il a été demandé à ce qu’aucune banderole ne soit déployée à cette occasion.

Un seul mot d’ordre du CRIF :

« Pour la défense des valeurs républicaines, 

tous unis contre le terrorisme, la haine et l’extrémisme ! »

MORT DE MOHAMED MERAH

Mohamed Merah, qui s’était retranché chez lui depuis mercredi 1h dans un appartement de la Côte Pavée à Toulouse, est mort aujourd’hui vers 11h30 soit plus de 31 heures après s’être barricadé. Il a été tué suite à une attaque du RAID.

Claude Gueant apres la mort de Mohamed Merah

Claude Guéant, Ministre de l’Intérieur est venu ce matin à Toulouse, sur le site même où s’est retranché le présumé tueur au scooter. Il se rend à la conférence de presse devant les journalistes qui attendent depuis 30 heures en dehors du périmètre de sécurité. Crédit photographique : 2012 Véronique Samson.

.

Devant la presse amassée derrière le cordon de sécurité, Claude Guéant a expliqué comment s’est déroulé l’assaut du RAID : « A 22h45, la conversation a été reprise avec lui (Mohamed Merah) . Il a indiqué qu’il ne se rendrait pas…que s’il était pris, il tuerait les policiers. Ce matin, la décision a été prise de tenter de l’interpeler« .

conference de presse de Claude Gueant

Conférence de presse de Claude Guéant. Crédit photographique : © 2012 Véronique Samson.

.

« A 10h30, des grenades ont été envoyées comme dans la nuit. Aucune réaction  ne s’est manifesté dans l’appartement. Le RAID a entrepris d’entrer dans l’appartement par la porte (en enlevant la porte), par les fenêtres, dont les volets avaient été enlevés pendant la nuit.

Nous connaissions la dangerosité, la menace du tueur…Les moyens techniques de vidéo ont été introduits pour inspecter les différentes pièces de l’appartement. Sur la façade, aucune présence n’a été décelée, dans les toilettes non plus. Il restait la salle de bain. Au moment où les moyens d’investigation ont été introduits dans la salle de bain, le tueur est sorti de celle-ci en tirant avec une extrême violence. Les rafales ont été fréquentes, très dures. Un fonctionnaire du RAID m’a dit, qu’il n’avait jamais vu un assaut d’une telle violence… A la fin, Mohamed Merah a sauté par la fenêtre avec une arme à la main en continuant de tirer. Il a été trouvé mort au sol« .

Depart du camion du GIPN

Pendant cette attaque, Claude Guéant, est resté protégé derrière le camion du GIPN (Groupe d’Intervention de la Police Nationale). Crédit photographique : 2012 Véronique Samson.

.

Effectivement à 11h30, les premières rafales du RAID ont été entendues. Les pigeons nichés sur la toiture du bâtiment ont pris leur envol bruyamment, ce qui contrastait avec le lourd silence qui régnait dans le périmètre depuis quelques heures. Les riverains ont sorti la tête de leur fenêtre dans l’espoir de voir un mouvement. La fusillade a durée plus de 5 minutes et a été d’une extrême violence. A ce moment là, une civière a été apportée et les secours ont couru vers l’appartement. L’information a été confirmée par la police : Mohamed Merah est mort. Deux policiers ont été touchés, l’un au pied, l’autre a été choqué.

Le but de l’opération était de capturer Mohamed Merah vivant. Ainsi il était possible d’investiguer son appartenance à un groupe terroriste et savoir si d’autres individus avaient pu participer aux attentats perpétrés contre les militaires toulousains et montalbanais, ainsi que contre les enfants juifs et leur professeur. Mort, il sera plus difficile de trouver des informations.

Y avait-il une quelconque chance de maîtriser cet individu qui s’apprêtait à tuer aujourd’hui encore un autre militaire, poursuivant ainsi sa logique folle de vengeance ? Difficile à dire actuellement, mais il faudra bien répondre à toutes les questions qui sont posées et qui affluent petit à petit.

DETONATION DANS LA NUIT

Trois détonations ont déchiré le silence de la nuit toulousaine. Il était 23h30. Et puis, plus rien !

La police a plongé dans le noir les rues jouxtant l’appartement où est retranché le présumé tueur au scooter. Est-ce que la police prévoit de réduire les forces de Mohamed Merah par la privation de sommeil ? Ceci expliquerait les détonations mais ce n’est qu’une supposition.

forcene de Toulouse

Les forces de l’ordre ont quadrillé le périmètre de sécurité et bloquent toutes les entrées. A droite, l’ensemble d’habitation constitue un bloc de plusieurs immeubles et le forcené occupe un appartement qui se situe dans la partie non éclairée. Les habitants de la zone dangereuse ont dû momentanément déménager. Crédit photographique : © 2012 Véronique Samson.

.

Alertés par le bruit des détonations, des riverains se sont précipités vers le périmètre de sécurité pour…ne rien voir. Attendons demain matin, les choses bougeront peut-être aux aurores.

ARRESTATION IMMINENTE DU TUEUR AU SCOOTER A TOULOUSE

Il est retranché chez lui au 17, Rue du Sergent Vigné, à Toulouse depuis ce matin. Il habite un immeuble de 4 étages situé dans un quartier de petites villas calmes et tranquilles.

Le présumé tueur au scooter qui a ôté la vie de trois enfants de l’école Ozar Hatorah et d’un professeur ne s’est toujours pas rendu.  Il a tiré sur les forces de police à 1h du matin. Depuis, les négociateurs maintiennent le contact avec Mohamed Merah, afin qu’il se rende de lui-même. Il devait se rendre en après midi. Aux dernières nouvelles de 17h, il doit se rendre en soirée. La police compte sur la fatigue du forcené dont l’énergie et la concentration doivent peu à peu diminuer.

La police fait le siège du quartier. Toutes les rues alentours sont bloquées. Ce matin, les habitants du 17 ont dû quitter précipitamment leur appartement, ils attendent encore derrière le cordon de sécurité. Les CRS raccompagnent les riverains qui doivent rentrer chez eux. Pour les personnes âgées qui ne peuvent plus cuisiner, les plateaux repas ont été distribués, comme à l’habitude.

forcene de Toulouse

Ballet de voitures de police, de motards, de camions de pompier. Tous attendent le dénouement de cette salle affaire. Crédit photographique : © 2012 Véronique Samson.

.

forcene à Toulouse

La police fait le siège du quartier et a bloqué toutes les rues du périmètre de sécurité. Une habitante se fait raccompagner par un CRS pour sortir du périmètre. Crédit photographique : © 2012 Véronique Samson.

.

La presse nationale et internationale s’est placée aux endroits stratégiques mais il est impossible de voir le bâtiment de face. Entre les annonces de rédditions, de démentis et d’éventuels dénouements imminents , les journalistes et photographes attendent dans le froid et dans le vent d’autan. Etant donné que la police veut ce suspect vivant, les négociations risquent de durer encore.

DEUIL A TOULOUSE

Les drapeaux occitan, français et européen qui ornent le Capitole à Toulouse sont en berne suite à la mort des trois enfants de l’école juive Ozar Hatorah et de leur professeur.

Deuil a Toulouse

Drapeau occitan ornant la mairie de Toulouse en berne. Pierre Cohen, le maire de Toulouse, s’est exprimé par ces mots : « ces enfants sont aussi nos enfants… » Crédit photographique : © 2012 Véronique Samson.

.

La population est très affectée car toucher aux enfants, tuer des innocents, c’est insupportable quelle que soit la religion. Ce sont des êtres humains, ils ont le droit de vivre.

HOMMAGE DE FRANCOIS HOLLANDE à Toulouse

Après avoir rencontré les représentants de l’école juive d‘Ozar Hatorah, le CRIF, l’ambassadeur d’Israël ainsi que les élus locaux, Pierre Cohen, Pierre Isard et Martin Malvy, François Hollande a préparé une allocution qu’il a tenue devant un nombre impressionnant de journalistes nationaux et internationaux.

F. Hollande prepare son allocution

François Hollande à l’école Ozar Hatorah de Toulouse. Crédit photographique : © Véronique Samson.

.

Francois Hollande et Pierre Cohen

François Hollande avec Pierre Cohen avec un représentant des institutions juives venu de Paris. Crédit photographique : © Véronique Samson

.

Le carnaval prévu mercredi 21 mars ainsi que les festivités de la semaine sont annulées voire repoussées. Pensons à ces victimes innocentes qui ne voulaient que vivre.