Archives de Tag: photojournalisme

TOUCHE PAS A DIEU…TABERNACLE ! ou un pique-nique toulousain mouvementé

Aujourd’hui, dernière représentation de la pièce GOLGOTA PICNIC de Rodrigo Garcia au Théâtre Garonne de Toulouse et sous la protection de la police. Mais ils n’étaient pas nombreux les catholiques de France Jeunesse Civitas qui avaient organisé cette manifestation criant au blasphème.

Golgota Picnic protegee par la police

Brandissant des pancartes « Non au blasphème », « Attaquer la religion c’est de la discrimination », « Discrimination catholique ras le bol ! »,  les manifestants ont chanté des chants religieux et ont crié des slogans sans agressivité. Crédit photographique : © 2011 – Véronique Samson.

.

Les catholiques manifestent devant le Theatre Garonne

Face aux banderoles des manifestants, il n’y avait que quelques curieux aux balcons et la police devant les barrières de protection. La représentation de Golgota Picnic a commencé à l’heure. Crédit photographique : © 2011 – Véronique Samson.

.

Les catholiques manifestent devant le Theatre Garonne

A genou sur le parking bitumé, les manifestants ont prié et ont brandi chapelets et cierges – Crédit photographique : © 2011 – Véronique Samson.

.

Mais finalement que reprochent-ils à cette pièce ? Inadmissible, impudique, non, il n’est pas possible de montrer un pianiste nu dans cette pièce, déclare un des manifestants, qui n’a pas vu la pièce mais qui aurait regardé des extraits sur internet. Par ailleurs, ils disent qu’il est impossible de montrer une telle pièce alors que d’un autre côté on condamne la pédophilie. Mais où est le rapport ?

Par ailleurs, que veulent ces manifestants lorsqu’ils scandent « Catholiques debout, la France est à nous » ? Nous sommes ici bien loin du débat sur la création artistique et ce que l’on considère comme étant de l’art…

ENVIE DE LA GARE

Envie de la Gare, c’est une exposition photographique que vous pouvez voir sur les grilles de la Gare de l’Est.

Allez-y, les photos d’Eric Charlot, Gérard Niermont, Véronique Mercier et Véronique Samson sont accrochées jusqu’au 21 novembre 2011 !

Envie de la gare - expo photoenvie de la gare - expo photo

 

Belle balade photographique à toutes et à tous et bon 11 novembre 11h15

NOCTIGARE – expo photo

Elle est visitée, elle est vue par les Parisiens et les Parisiennes, c’est EnVie de la Gare, l’exposition commune organisée par les Rencontres Photographiques du 10e.

C’est dans ce cadre que NOCTIGARE s’expose également.

NOCTIGARE Veronique Samson

capture d’écran – les Rencontres Photographiques du 10e

 

Ne manquez pas les photographies d’Eric Charlot, Gérard Niermont, Véronique Mercier, VMX.

Ainsi que le teaser de NOCTIGARE : http://vimeo.com/27916361

et

https://veroniquesamson.wordpress.com/2011/10/30/noctigare-2/

ARCHITECTURE et DANSE

Elisa Martin Pradal, de la Compagnie La Baraque conçoit et réalise des chorégraphies. Elle présente une performance intitulée « Blanc-Seing » dans le cadre de l’inauguration du centre culturel JOB de Toulouse. Elle est accompagnée de Florence Gatti et du compositeur Philippe Gal.

danse aquatique

Elisa Martin Pradal – Compagnie La Baraque – Crédit photographique : © 2011 Véronique Samson

Architecture et danse

Chorégraphie d’Elisa Martin Pradal – Compagnie La Baraque dans la nouvelle salle de danse du centre culturel JOB devant les photographies de Yutharie Gal-Ong.
Crédit photographique : © 2011 Véronique Samson

AZF – le procès en appel de l’explosion du 21 septembre 2001

AZF : une catastrophe chimique qui a eu lieu il y a dix ans et qui a marqué toute la population toulousaine. Pendant quelques années, les enfants qui assistaient au feu d’artifice du 14 juillet s’inquiétaient de savoir s’il s’agissait d’une autre explosion ! Aujourd’hui encore, celle-ci laisse des traces douloureuses.

l'association des Sinistrés du 21 septembreL’association des Sinistrés du 21 septembre affiche sa banderole et ses revendications devant l’entrée de la salle Mermoz où se déroule aujourd’hui le procès en appel de l’explosion AZF. Crédit photographique : © Véronique Samson

 

C’est aujourd’hui aussi que débute le procès en appel.

Il est 15h l’audience commence avec une heure de retard. Après avoir constaté l’identité des prévenus, la Cour prend acte des constitutions de partie civile de toutes les victimes qui se présentent. Elle appelle tous les témoins et experts un par un. C’est long et fastidieux mais ce sont eux qui durant les quatre mois à venir vont éclairer la juridiction sur toutes les questions qui vont leur être posées.

Ce qui va être évoqué également en fin de cette journée ou demain, ce sont les problèmes liés à la procédure, doit-on laisser le groupe Total et son Pdg dans la procédure en appel, quel statut doit on leur réserver ?

Denis Benayoun, avocat au barreau de Toulouse

Maître Denis Benayoun, avocat au barreau de Toulouse, à l’entrée de la salle d’audience. Il représente 84 parties civiles, essentiellement des enseignants et le personnel de deux écoles situées à proximité du site AZF ainsi que des personnes vivant à proximité de l’ancienne usine. Crédit Photographique : © Véronique Samson

 

Deux ans après le procès en première instance, les attentes sont grandes. Car si les préjudices sont reconnus à l’issue du procès de novembre 2009 et si les fautes ont été rappelées par cette juridiction, Maître Benayoun souhaite que « la décision prise en novembre 2009 soit réformée. Il est nécessaire que la Cour se penche sur les causes de l’explosion. Il faut définitivement mettre de côté les pistes farfelues telles que les pistes terroristes, intentionnelles, l’hélicoptère, l’arc électrique etc. Cela suffit. On est sur un accident chimique dont la responsabilité pénale incombe aux personnes qui sont poursuivies« .

Combien d’explosion a-t-on entendu lors de l’accident du 21 septembre 2001 ? Certains ont entendu une explosion, d’autres en ont entendu deux. En novembre 2009, l’instruction et le jugement de première instance ont conclu qu’il n’y avait qu’une seule explosion. Cependant, les salariés d’AZF qui se sont constitués partie civile ne sont pas d’accord avec la thèse de l’accident chimique et ont entendu deux explosions. En première instance, des tests ont été effectués. Maître Benayoun nous rappelle que 23 tirs ont été reproduits à cette occasion. Or, c’est « le 24e tir qui a pu mettre en évidence la possibilité d’une seule explosion par le mélange de produits« .

Il faudra attendre mardi prochain pour rentrer dans le vif des débats. « Il nous tarde« , ajoute Maître Benayoun.

Alors affaire à suivre !

Coordonnées de Maître Benayoun

LA CRISE ou la fin des haricots

La photographie du jour :

Veronique_Samson euro

                                                     Crédit photographique : © 2011 Véronique Samson

HOMO FABER AU XXIe SIECLE ou la transmission des savoirs

A l’heure où en France, les travailleurs se suicident sur leur lieu de travail, ce POM (Petite Oeuvre Multimédia) intitulé « HOMO FABER ou la transmission des savoirs » nous montre qu’il existe d’autres approches du travail. Oui, en Picardie, on peut aimer son travail et en être fier !

cliquez pour voir le POM/vidéo

st samson Carte postale représentant l’ancienne usine de carrelage de St Samson la Poterie. Actuellement elle a peu changé faute d’entretien de l’ancien propriétaire. © crédit photographique : Véronique Samson

Loin d’être de simples opérateurs, David et ses collègues sont acteurs. Ils ne connaissent pas la parcellisation des tâches, « on fait du début jusqu’à la fin ». Pas de rétention d’information et de jeu de pouvoir; ces salariés se transmettent entre eux leur savoir et leur savoir-faire dans le domaine de l’argile et du carrelage pour créer un produit unique, façonné de leurs mains.

A St Samson la Poterie, il fait bon vivre et bon travailler !

On en parle aussi sur FlicR.