Archives mensuelles : juin 2011

L’ARBRE HABITE ou « DESSINE MOI LES BERGES DE DEMAIN »

Est-ce un hasard si « l’Arbre habité » est aujourd’hui le lauréat du concours « Dessine moi les berges de demain » dans la catégorie mobilier ?

En cette année internationale des forêts, rien d’étonnant ! Le jury du concours composé d’Anne Hidalgo, de Colombe Brossel, d’un architecte, d’un paysagiste, de designers entre autres, et de huit enfants s’est réuni à l’hôtel de Ville de Paris pour choisir le mobilier design qui sera réalisé dans le cadre du projet d’aménagement des berges de Seine.

arbre habite ou arbre a vivre
Adrien Cote,  âgé de 9 ans et demi a réalisé cette maquette de l’arbre habité. Il obtiendra un diplôme pour cette création. Pour sa réalisation, il faudra décider s’il s’agit d’un arbre composite et imaginaire ou bien d’un véritable arbre naturel. Crédit photographique : © Véronique Samson

L’arbre habité a presque fait l’unanimité. Il s’agit d’un concept simple qui puise son idée dans l’univers poétique de l’arbre au coeur de la ville. Il est conçu pour plusieurs et peut être le rendez vous convivial de lectrices et de lecteurs, de celles et ceux qui aiment discuter à des hauteurs différentes.  Appréhender l’espace et les berges avec des perspectives et à des hauteurs différentes dans des balançoires, c’est ce qui a séduit dans le travail très recherché de l’ensemble des maquettes proposées.

les enfants participant au jury de dessine moi les berges de demainTiffany Charles, Laury Kressmann, Anouk Silengo, Clarice Henry, de l’école Olivier de Serres font partie du jury (photo haut gauche). « S’assoir à des hauteurs différentes, ça change et s’il pleut on n’est pas mouillé », « on peut manger, lire ou dormir dans les balançoires », voici ce que ces enfants nous ont rapporté à l’issue de la réunion à l’hôtel de Ville avec Anne Hidalgo et Colombe Brossel (photo haut droit et bas droit). Crédit photographique : © Véronique Samson

Le concept d’arbre habité ou arbre à vivre sera réaliser à l’échelle 1 sur 1 pour le projet d’aménagement des berges de Seine.

Quant aux thématiques de l’eau, et de la végétation, allez voir l’exposition qui a lieu sur le parvis de l’Hôtel de Ville. Vous verrez un magnifique travail d’enfants âgés de 7 à 10 ans encadrés par Laetitia Chevot et Vincent Jouanne, animateurs des centres de loisirs d’Olivier de Serres et Julien Lacroix et des professionnels de l’association Ludwik.

Les dessins et les maquettes reflètent bien la nécessité qu’éprouve l’enfant de retrouver du végétal dans la ville. Arbre à palabres, arbre à vivre, arbres qui nous font aussi respirer…

Publicités

STAFF BENDA BILILI ou les endiablés

Le groupe congolais Staff Benda Bilili avec ses musiciens endiablés, s’est produit devant un public toulousain très nombreux. Quelle ambiance ! Musiciens et spectateurs se déhanchaient, se trémoussaient selon les possibilités de mouvement de chacun. Mais quelle énergie et quelle contagion ! Ils ont su séduire avec leur musique très colorée et leur large sourire. Bravo les Benda Bilili !

Staff Benda Bilili au Rio Loco - Véronique Samson

Le groupe Staff Benda Bilili sur la scène du Festival Rio Loco à Toulouse. Crédit photographique : © Véronique Samson

RIO LOCO ou cinq jours de régal

La 17e édition du festival Rio Loco ouvre ses portes officiellement aujourd’hui.

les comédiens Spont aNez

En avant première du festival de musique Rio Loco, les clowns comédiens, Les Spon t Anez, ont animé hier soir la Prairie des Filtres de Toulouse en jouant avec les enfants. Ces clowns font partie de l’association L’hôpital  Sourire et travaillent avec les équipes soignantes des hôpitaux. Crédit photographique : © Véronique Samson

Cette année, la programmation reformulée, est africaine, américaine du Nord et du Sud. Elle est aussi un peu mexicaine, mais aussi cubaine, angolaise…Riche en couleurs, en tonalité, en rythme, ce festival offre un superbe palmarès.

Ne manquez surtout pas vendredi 17 juin,  « Staff Benda Bilili » avec ses musiciens paraplégiques de la République du Congo. Devenus mondialement connus grâce au film Benda Bilili présenté l’année dernière au Festival de Cannes, ce groupe est passé de la rue à la scène pour notre plus grand plaisir. Le même jour,  le troubadour du rail, qui est passé de la gare à la scène, Gianmaria Testa, sera aussi là pour nous enchanter.

Dommage qu’il n’y ait que deux femmes dans ce programme musical : Lila Downs, la Diva Mexicaine et Nathalie Natiembé de la Réunion. La parité femme-homme est encore égale à elle-même et donc typiquement française. Il serait temps que cela change un peu, ne trouvez vous pas ?


NE PAS VENDRE LA PEAU DE L’OURS…

Un an après la visite de Chantal Jouanno et l’annonce de la réintroduction d’une ourse dans le massif pyrénéen, voici que le gouvernement et son ministère de l’écologie se rétracte.
Malgré les promesses de jadis et larges sourires sur le péron de la préfecture de Toulouse, l’ours femelle ne sera pas réintroduit dans le Béarn en 2011, annonce la presse aujourd’hui.

Chantal Jouanno - Véronique Samson

Toulouse, le 26 juillet 2010 : Chantal Jouanno annoncait son plan de réintroduction de l’ours dans les Pyrénées.  Crédit photographique : © Véronique Samson

Est-ce que le lobby des chasseurs et des éleveurs de tous poils aurait réussi à stopper le plan de réintroduction de l’ours dans les Pyrénées ? Pourtant en 2010, il semblait clair de part et d’autre que la population ursine ne peut pas se maintenir puisque la femelle Canelle a été tuée par un chasseur, et Franska sur une route. Le déficit du nombre des femelles ne peut donc pas être comblé.

L’association Adet Pays de l’ours lance sur son site une cyberaction pour manifester sa désapprobation. De son côté, WWF s’indigne également que Nathalie Kosciusko-Morizet revienne sur les promesses faites l’an dernier.

Faudra-t-il donc craindre que la France ne se voit infliger une sanction par l’Europe pour non respect des engagements de protection des espèces menacées ?
Le dicton selon lequel « il ne faut pas vendre la peau de l’ours avant de... » le réintroduire, semble être malheureusement d’actualité !