Archives de Tag: reportage

COLA BY TARN

Après le Breizh Cola (le Cola du Phare Ouest), le Corsica Cola (Maure de soif) et l’Auvergnat Cola (Fai tot petar miladiu), voici le nouveau cola identitaire venu tout droit du Tarn, Cola by Tarn, une idée de Thierry Cabanis créée en octobre 2010.

Cola By Tarn
Avec des yeux aussi pétillants que son cola, Thierry Cabanis a présenté ce week end, son nouveau breuvage dans son magasin de Lavaur (81). Rien que samedi, il a offert environ 600 verres du Cola By Tarn. Crédit photographique : © Véronique Samson

Ce nouveau breuvage est moins sucré que le breuvage américain, et il a moins le goût de médicament, il est désaltérant et agréable.

Pour Thierry Cabanis, cette boisson n’est ni plus ni moins qu’une limonade et facile à produire. Mais, sa particularité est d’être fabriquée avec de l’eau de l’Aubrac. Jusqu’à présent, 10 000 bouteilles au design étudié ont été produites. Le consommateur peut acheter ce cola dans quelques bars et magasins locaux. Mais inutile d’aller le chercher dans la grande distribution ! Ce mot a le pouvoir de hérisser le poil de son créateur. Cependant, le breuvage commence à sortir du département et de la région, puisqu’il sera bientôt disponible à l’aéroport de Toulouse. Alors bon envol…

Publicités

LE RAS LE BOL DES FEMMES

Certaines sont inquiètes, d’autres en colère. C’est un avenir « flou » qui se dessine pour les femmes. Elles sont descendues dans la rue pour manifester leur ras le bol. Oui, les femmes en ont assez de la triple peine : des salaires inférieurs à ceux des hommes, des carrières hachées, des retraites moindres, car en plus ce sont elles qui élèvent les enfants !

Véronique Samson la retraite des femmes

Ce n’est pas parce que la loi sur la réforme de la retraite a été votée que les femmes ne continueront pas la lutte. « La lutte pour la justice et les droits est permanente. » Crédit photographique : © Véronique Samson

Alors quand les femmes s’occupent de leurs parents âgés, de leurs enfants et de leurs petits enfants, et qu’ainsi elles font le lien transgénérationnel, la loi qui vient d’être votée sur la réforme de la retraite, est très mal accueillie. Non les femmes ne veulent pas de cette retraite là, elles le disent haut et fort !

Voir le reportage INEGALITES, LE RAS LE BOL DES FEMMES

LA TRACABILITE DE LA VIANDE ET LA PHOTOGRAPHIE DITE « DR » – la loi nouvelle est arrivée

Frédéric Buxin, président de l’Union des Photographes Professionnels (UPP) déclare hier à l’AFP :

« La traçabilité de la viande est parfaite, celle de la photo non, alors que le numérique le permet très aisément ».

Jeudi, le Sénat a fait un premier pas pour mieux encadrer cette notion d ‘ « oeuvre visuelle orpheline ». Il a adopté à l’unanimité une proposition de loi. Allons nous enfin vers la disparition définitive de l’abus de l’utilisation de la mention « DR ».

Véronique Samson Copyright

Les photographies portant la mention « DR » sont légions dans la presse mais cette pratique est illicite.  Toute photo doit portée le nom de son auteur. Elle donne droit à une rémunération, lorsque cette photo est copiée et récupérée. Crédit photographique : © Véronique Samson.

Lorsque vous regardez des photographies dans un journal, un magazine ou sur le web, vous aurez vu la mention « DR » placée sur le côté ou en dessous de l’image. Ce ne sont pas les initiales du photographe, cela signifie « droits réservés ». Cela veut dire aussi que l’on ne connaîtrait pas l’auteur et ces photos sont malheureusement assimilées à des oeuvres libres de droit, donc gratuites.

Or, toutes les photographies ont un auteur. Rares sont les « oeuvres orphelines ». Ne pas mentionner le nom du photographe signifie tout simplement qu’il y a violation du droit moral et ne pas rémunérer son auteur signifie qu’il y a une violation du droit patrimonial.

Avec la loi 441, désormais, il faudra faire des recherches « sérieuses et avérées » de l’auteur, du co-auteur et des ayant droit de la photographie avant de la publier comme étant « orpheline ». Sinon son utilisation sera considérée comme illicite. L’auteur devra recevoir des droits d’auteur. La photographie reste la propriété intellectuelle du photographe.

Frédéric Mitterrand soutient le mouvement des photographes professionnels, il a annoncé son « total engagement à poursuivre le processus législatif qui vient d’être lancé ». Les photographes professionnels sont soulagés. La loi nouvelle est arrivée et la lutte contre le « DR »continue.

LOI VOTEE NE SIGNIFIE PAS PROMULGUEE !

Le parlement a voté en un temps record le projet de loi de la réforme de la retraite à 62 ans. Mais aujourd’hui encore, 120 000 personnes selon les syndicats et 15 000 selon la police, ont manifesté dans les rues de Toulouse. Bien que beaucoup de manifestants ne voient pas un avenir rose, ils veulent encore espérer. Ils luttent pour conserver les acquis des générations passées et améliorer le sort de leurs enfants.

« Ce n’est pas parce qu’une loi a été votée qu’elle est bonne. Avec le CPE, le gouvernement a reculé. Aujourd’hui on est dans la rue pour manifester notre désaccord et pour que cette loi injuste qui ne privilégie que les riches ne soit pas promulguée ! » Voici ce qu’on entendait dans les rangs.

Véronique Samson manifestation retraite
A Toulouse, les manifestants étaient nombreux et motivés. Pas question de lâcher le morceau même si certains d’entre eux reconnaissent un certain scepticisme face à l’obstination du gouvernement de ne pas vouloir négocier. Crédit photographique : © Véronique Samson

Des appels à la grève générale ont été lancés par les syndicats. Les manifestants proposent diverses actions dans la région ainsi que dans les entreprises. Etre dans la rue, est le seul moyen de se faire entendre même si le gouvernement se refuse à écouter et à négocier avec les syndicats.

Pour beaucoup, la vie est un éternel combat…ils seront donc à nouveau dans la rue pour s’exprimer.

La prochaine journée de mobilisation est le samedi 6 novembre.

Voir aussi les reportages vidéos :

Inégalités, le ras le bol des femmes

et

Belle et rebelle, la jeunesse est dans la rue

QUAND LA CHARITE FAIT PEUR !

Les Petits Frères des Pauvres ont une très bonne idée : ils vous offrent une rose que vous devez offrir à votre tour à une personne âgée. Si vous voulez, il est possible de rajouter au cahier des charges : isolée. Donc une personne âgée, isolée et désireuse de recevoir des visites pour la sortir de son isolement, des idées mornes…Facile, allez vous dire. Eh bien non !

veronique samson rose Rose à offrir © crédit photographique : Véronique Samson

Inutile de vouloir offrir une rose à une personne âgée résidant dans une maison de retraite ou séjournant dans un hôpital si vous ne connaissez pas son nom ! Vous resterez devant un digicode avec une personne qui ne comprend pas la démarche et qui finalement vous dit : « offrir une rose à quelqu’un qu’on ne connaît pas, il y a quelque chose là dessous » ! Ou bien on vous dira à l’hôpital : « vous ne voulez pas la laisser à l’infirmière » ou encore « dans la rue vous trouverez bien quelqu’un ». Alors est-ce que la charité fait peur ? Faut-il chercher un problème, là où il n’y en a pas ? Dans quelle dérive va-t-on ?

Non je n’ai pas pu laisser ma rose à l’infirmière car tout comme le Petit Prince :

– Je suis responsable de ma rose… répéta le petit prince, afin de se souvenir.

MAIS QUE PENSENT LES AINES DE LA JEUNESSE DANS LA RUE

Aujourd’hui, 7e journée de manifestation. La jeunesse est descendue à nouveau dans la rue pour exprimer son mécontentement envers le gouvernement et sa solidarité envers ses ainés.

Mais que pensent les retraités, les grands parents ou les parents de cette jeunesse lycéenne ? Voici un reportage réalisé les 16 et 19 octobre 2010 sur les boulevards de Toulouse.

Pour voir le reportage BELLE ET REBELLE, LA JEUNESSE EST DANS LA RUE

Véronique Samson manifestation contre la réforme de la retraite
Les syndicats et les retraités manifestent depuis deux semaines dans les rues de Toulouse, mais à leurs côtés se trouvent nombres de lycéens qui défilent en tête de cortège. Crédit photographique : © Véronique Samson

 

Voir aussi le reportage vidéo :

Inégalités, le ras le bol des femmes

 

LA JEUNESSE EST DANS LA RUE !

Aucun signe d’essoufflement à Toulouse pour cette 6e journée de mobilisation générale contre la réforme de la retraite. Le mouvement a rassemblé aujourd’hui toutes les générations et plus de 155 000 manifestants selon les syndicats, 34 000 selon la préfecture. Mais au delà de la bataille des chiffres, la tendance est claire, la jeunesse est descendue dans la rue de manière massive et elle est bien déterminée à s’exprimer, et à continuer de crier ses revendications si le gouvernement persiste à faire la sourde oreille. « Sarko t’est foutu, la jeunesse est dans la rue » !, elle l’a bien prouvé aujourd’hui.
Elle n’a pas eu besoin de qui que ce soit pour s’organiser, elle est bien assez mature pour voir ce qui se profile à l’avenir pour elle. Le gouvernement a tout à craindre de cette jeunesse en mouvement, car si celle-ci doit être responsable à 13 ans, incarcérable à 16, le gouvernement devra bien l’écouter…

Véronique Samson manifestation retraite
Les lycéennes et les lycéens se sont mobilisés avec beaucoup de bruit. Bien déterminés et motivés, ils ne lâcheront pas facilement le morceau malgré les tentatives de décridibilisation du gouvernement. © crédit photographique : Véronique Samson